Atelier Lecture le 16 décembre 2022, “Pourquoi être heureux quand on peut être normal” de Jeanette Winterson

Vendredi 16 décembre 2022, Aline nous propose la lecture du livre “Pourquoi être heureux quand on peut être normal” de Jeanette Winterson. C’est à 19h au local en auberge espagnole, comme d’habitude.

A vos lectures, peu de temps mais le livre est court. Existe en poche

qq mots sur le livre : Depuis qu’elle a été adoptée par Mrs Winterson, Jeanette a toujours lutté. Contre sa mère et sa morale religieuse stricte, contre ceux qui l’empêchent d’aimer et de vivre comme elle l’entend. Heureusement, elle a rencontré les livres. Et les mots sont devenus ses alliés. Jeanette écrit pour réinventer sa vie, s’extirper du gris, apprendre à aimer et être libre enfin.

Les notes de Télérama, ici, de culturez-vous,

Vendredi 25 Novembre 2022 le livre de Tyffany Mc Daniel, “Betty, a été choisi par Fabienne E pour notre prochaine atelier. Le beau roman de l’Américaine Tiffany McDaniel porte le prénom de sa mère, dont elle narre l’histoire à la première personne. Le passage de l’enfance à l’âge adulte d’une métisse cherokee dans un bled de l’Ohio au mitan du XXe siècle… Lecture en anglais ou français, comme bon vous semble. Existe en livre audio, gratuit en offre d’essai Audiolib. 700 pages, ne pas s’y prendre au dernier moment….

Synopsis : La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.
Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence

qq critiques littéraires de libération, du monde (ici) et autre

30 Septembre 2022 à 19h au local ‘sous les branches de l’Udala’ :  Pour le livre de la rentrée, nous partons au Nigéria pendant la guerre du Biafra dans les années 70, deux jeunes filles qui se découvrent, s’aiment  dans le contexte de l’orphelinat, le deuil, la guerre. Ouvrage également militant sur la visibilité LGBTQ au Nigéria. Muriel W nous propose l’ouvrage de Chinalo Okparanta, ‘sous les branches de l’Udala’. Publié en 2016, Sous les branches de l’udala (Under the Udala Trees) est le premier roman de Chinelo Okparanta. Traduit par Carine Chichereau. Atelier de Véro M en auberge espagnole, comme à l’habitude. Bonne lecture à toutes.

Synopsis :Ijeoma a onze ans lorsque la guerre civile éclate au cœur de la jeune république du Nigeria. Son père est mort et sa mère, aussi abattue qu’impuissante, lui demande de partir quelques temps et d’aller vivre à Nweni, un village voisin. Hébergée par un professeur de grammaire et son épouse, Ijeoma rencontre Amina, une jeune orpheline. Et les fillettes tombent amoureuses. Tout simplement. Mais au Biafra, dans les années 1970, l’homosexualité est un crime. Commence alors le long et douloureux combat d’Ijeoma pour réussir à vivre ses désirs et, surtout, à comprendre qui elle est : il y aura la haine de soi, les efforts pour faire ce que l’on attend d’elle, et, enfin, la puissance des sentiments, envers et contre tous…

Quelques articles de presse sur ce livre poignant : La Croix, c’est, Le Monde, c’est ici;

A propos de l’auteure, Originaire du Nigeria, Chinelo Okparanta émigre aux Etats Unis avec sa famille à l’âge de 10 ans. Elle est élevée parmi les témoins de Jéhovah avant de rompre avec le mouvement à sa majorité. Elle poursuit ses études à l’université d’État de Pennsylvanie, l’université Rutgers et à l’Iowa Writers’ Workshop en tant que rédactrice invitée2.

Chinelo Okparanta a publié ses nouvelles dans diverses revues, comme Granta, le New Yorker, Tin House ou The Kenyon Review5,6. En 2012, elle est nommée pour la United States Artists Fellowship en littérature. Les récits de l’auteure abordent des thèmes larges et complexes tels que la mondialisation, le colonialisme, le capitalisme, les violences domestiques, la sexualité, la famille, la psychologie, l’amour et la religion2.

Sa nouvelle America est finaliste du Prix Caine en 20147.

11 juin 2022, 19h au local : aux prémices de l’été, véro M nous propose la lecture du livre “Le bal des folles” de Victoria Mas qu’elle nous présentera. Livre mis en avance de phase sur le site pour nous laisser du temps pour le lire d’ici le 11 juin…Atelier en auberge espagnole

Prix Renaudot des Lycéens 2019, Sélection Les 30 meilleurs livres de l’année 2019 du magazine Le Point, Sélection Les 100 livres de l’année 2019 du magazine Lire.

Une version audio du livre est disponible, à télécharger avant le 3 juin 2022 :c’est ici, merci Marijane!!

Synopsis : Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Laisser un commentaire