[FEE] : Atelier lecture « Arrête tes mensonges » le 14 Juin 2019

le 14 Juin 2019,  Atelier lecture : « Arrête avec tes mensonges » de P. Besson Anne B et Véro M nous proposent « Arrête avec tes mensonges », livre autobiographique de Philippe Besson paru en 2017. Livre poignant sur cette histoire d’amour en lui et Thomas, alors étudiants en terminale. Atelier en auberge espagnole comme à l’habitude, à 19h30 au local. Bonne lecture, à trés vite pour cette rencontre livresque.

« J’écrirai souvent, des années après, sur l’impondérable, sur l’imprévisible qui détermine les évènements.

J’écrirai également sur les rencontres qui changent la donne, sur les conjonctions inattendues qui modifient le cours d’une existence, les croisements involontaires qui font dévier les trajectoires.

Ça commence là, dans l’hiver de mes dix-sept ans

Barbezieux, 1984. Là où tout commence… Philippe Besson, a 17 ans, des résultats à la hauteur des attentes de son père, instituteur, des amis fidèles. Quelques rumeurs courent déjà sur son attirance pour les garçons et si Philippe ne les alimente pas, il ne les fuit pas non plus, secrètement ravi de se trouver différent des autres, s’éloignant ainsi du rôle d’un enfant modèle qu’on lui assigne… « Je n’aurai pas à suivre la meute. D’instinct, je déteste les meutes. Cela ne m’a pas quitté. » Durant cette année de terminale, il tombe sous le charme de Thomas Andrieu, garçon sombre et ténébreux qui se rapproche de lui.  Thomas et Philippe s’organisent des rendez-vous discrets, vivant une parenthèse enchantée, en parallèle de leur vie connue. La fin de l’année de terminale et les routes divergentes risquent de briser cet élan si pur…

quelques critiques

  • Une fiction de plus, pour cet auteur prolifique qui a écrit souvent « sur le manque. Sur la privation insupportable de l’autre… ». Mais cette fois, Besson va au-delà. Il brosse le tableau d’une époque qui vient de découvrir le sida, d’une génération qui perd son insouciance en comptant ses morts. lui, le fils de l’instituteur, brillant élève qui partira bientôt, laissant derrière lui des mensonges, une vie froide et silencieuse, et son amoureux, fils d’agriculteur, voué à reprendre la ferme familiale. Replongeant dans sa jeunesse, l’écrivain en profite aussi pour ouvrir sa boîte à outils, …. cette façon de traquer les thèmes récurrents de son oeuvre, de décrire les origines de l’inspiration, d’être à la fois le sujet et l’objet du roman, sans jamais se départir d’une mélancolie aussi tenace que maîtrisée.  Christine Fernot
  • « Ce livre poignant, déroutant, sans doute son meilleur, pourrait être considéré comme la matrice de son œuvre. Il en contient les principaux thèmes : le manque, l’absence, les élans inaboutis, les amours malheureuses. Mais aussi le caractère imprévisible de l’existence, les événements inattendus qui en modifient le cours. Besson affirme de plus en plus sa filiation avec Duras, tant par l’épure du style que par le ressassement des thèmes et des noms. » 
    Claire Julliard / L’Obs

 

Laisser un commentaire